Message d'avertissement

The subscription service is currently unavailable. Please try again later.
© Studio WE 1D
Ex - Oblique

La Compagnie est née Oblique mais vient de devenir Ex-Oblique car nous ne pouvions plus exploiter le nom originel. Elle a été créée pour donner vie au triptyque « Garder vivant » qui interroge la question du deuil, du souvenir et des fantômes. Loss en est le deuxième spectacle. Il fait suite à Rapture librement inspiré du Ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras créé à Mains d’Oeuvres en juin 2017 puis repris au Théâtre de Belleville en février 2018.

La compagnie est installée en Picardie.
La définition du mot Oblique est: qui est de biais, dévié par rapport à une ligne, à un plan horizontal, vertical. Michel Vinaver dit que selon lui « la poésie oblique va droit au but plus sûrement que la poésie qui tire tout droit. » Je crois que c’est par ce chemin que créer l’émotion est possible.

Noëmie Ksicova

Après des études de violon, elle se forme à l’INSAS à Bruxelles comme comédienne. Au théâtre, elle joue notamment sous la direction de Maurice Bénichou dans Dom Juan de Molière, de Sandrine Pirès dans J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce ou encore de Patrick Haggiag dans L'Orestie d’Eschyle. En 2008, elle intègre la compagnie de Jean-François Mariotti avec laquelle elle participe à plusieurs spectacles performatifs Gabegie au Théâtre du Rond-Point, au Ciné 13 et au Studio de l'Ermitage. Elle tourne à la télévision pour France 2 et Arte notamment sous la direction de Virginie Wagon et Christian François et au cinéma dans Paris je t'aime sous la direction de Frédéric Auburtin.

En 2013, elle se concentre sur ses projets de mise en scène, d’installations et d’écriture.
Elle réalise deux performances, Chaînes et Vertige en Suisse et en France ainsi que deux installations vidéos Il fait beau et Lait.
En 2014 elle met en scène au Ciné 13 Pas pas pas assez d’oxygène de Caryl Churchill.

En 2017 elle créée Rapture à Mains d’Oeuvres où elle est en résidence durant la saison 2017/18, le spectacle est repris au Théâtre de Belleville en février 2018.
Loss est son troisième projet.