©Hélène Canaud

Le GdRA est fondé en 2005 par l’auteur, metteur en scène et musicien Christophe Rulhes et l’acrobate, chorégraphe et scénographe Julien Cassier. Ils associent à leur théâtre circassiens, performeurs, comédiens, danseurs, musiciens, créateurs numériques, cadreurs et réalisateurs, chercheurs. Selon les écritures scéniques, le GdRA compose ainsi un groupe variable à la croisée des disciplines et compose un jeu à l’adresse directe et spontanée. En 2010, le GdRA est invité au 64ème festival d'Avignon. En 2013, la compagnie crée VIFS dans le cadre de la capitale européenne de la culture à Marseille. En 2014, SUJET clôt au théâtre Garonne de Toulouse Le triptyque de la personne débuté en 2007 avec Singularités ordinaires et poursuivi par Nour en 2010. 

Par ailleurs et depuis 2007 dans le cadre d'un cycle théâtral intitulé Les experts du vécu, Christophe Tulhes et Julien Cassier ont créé une dizaine d'oeuvres scéniques, installations, muséographies, films, liés par l'enquête à des territoires et à des partenaires spécifiques. Ils animent aussi "Pour une Belle Diplomatie", temps de transmission et d'échanges des savoirs - ateliers, stages, formations, communications - et dialoguent régulièrement avec des chercheurs tels que Bruno Latour, Joëlle Zask, Alicia Buckstein, Constance de Gourcy, Vincent Girard. Christophe Rulhes, diplômé de l’EHESS en sociologie et en anthropologie est fréquemment invité à l’Université – EHESS, Science Po Paris/SPEAP, Sorbonne nouvelle – pour traiter de recherche action ou des rapports arts/sciences et théâtre/humanités. En 2014, le GdRA entame une nouvelle série de pièces intitulée La guerre des natures qui débute avec LENGA, écriture traitant de l’abandon de la langue et DAVI K., portrait théâtral d’un horticulteur chaman d’Amazonie.

Le GdRA tricote ses écritures avec la patience d’un entomologiste et le regard attentif et jubilatoire d’un ethnographe surpris. Il rencontre, filme et met en scène des personnes. Il les transfigure du réel vers la fiction théâtrale et la performance au plateau. Nourri par la recherche en sciences humaines; à la suite de Roubaud, Perec, Wittgenstein, Rimini Protokoll, Milo Rau, De Certeau, Arbus, Goldin, Lauwers, Latour, les Boltanski ; attentif aux travaux des documentaristes du 20ème 21ème siècles – Alexe, Depardon, Romand, Van der Keuken ou Mettler – et de cinéastes ou plasticiens qui aiment le réel – Dumont, Cavalier, Rouch, Hilliard, Rosefeldt – le GdRA cherche la fiction immanente à toute situation ordinaire, décrit l’enquête du quotidien par les gens, s’interroge sur la biographie et le fantastique. Dans un jeu naturaliste et direct où prime la personne, il brosse sur scène des portraits de vivants réels ou fictionnels, des « vifs ». Il les compose centrés autour du récit et du texte pour dire des singularités, des appartenances, des parcours, des situations, des chairs et des langues. Un théâtre d’enquête et anthropologique, un théâtre de la personne, pour une fiction vraie. Depuis 2011, le GdRA est conventionné par la DRAC Midi-Pyrénées, la région Midi-Pyrénées et la ville de Toulouse. 

Christophe Rulhes et Julien Cassier

Christophe Rulhes

Il conçoit, écrit et met en scène le théâtre du GdRA. Il dirige les enquêtes et les entretiens que la compagnie met en oeuvre. Au plateau, il joue de la musique, dit des textes, danse. Né en 1975 dans une famille paysanne et occitane, il pratique la musique et le chant dès le plus jeune âge. Durant les années 1990 il est diplômé en communication, en sociologie et en anthropologie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris et chercheur doctorant allocatoire associé au laboratoire CAS-LISST de Toulouse. Il joue de consort de la musique pour le concert, le spectacle, la danse, le documentaire, la télévision. Dans les années 2000 il multiplie les expériences artistiques à la croisée de plusieurs disciplines dont la musique, l’écriture, la scénographie, le mouvement, l’image et le son, la mise en scène et les sciences humaines. En 2005 il cofonde le GdRA avec Julien Cassier.
 Depuis 2007 et le premier spectacle de la compagnie Singularités Ordinaires, son travail questionne une articulation potentielle entre les arts et les sciences humaines au coeur d’un théâtre physique, narratif, pluriel, un théâtre des humanités, adressé à tout un chacun, se voulant ludique et libre, engagé dans le présent.  

Julien Cassier

Il crée les chorégraphies et les scénographies du GdRA tout en coordonnant les enquêtes du collectif. Il collabore à la mise en scène au plateau et à la conception des spectacles. Il dit des textes, fait de l’acrobatie et de la voltige, il danse. Né en 1978 et suite à un parcours de circassien précoce, il intègre le Centre National des Arts du Cirque dont il sort en 2001 comme voltigeur et acrobate. Il collabore avec plusieurs collectifs pluridisciplinaires dont La Tribu Iota, Anomalie, Baro d’Evel, La Clique, ou la Compagnie 111 au sein de laquelle il crée le spectacle Plus ou moins l’infini. Il cofonde le GdRA avec Christophe Rulhes en 2005, explorant notamment la danse, le mouvement, l’image et le son, le jeu d’acteur. Il conçoit pour la compagnie divers agrès/scénographies et oriente ses recherches chorégraphiques vers une transparence de l’engagement où le corps se laisse précéder par l’action. Il contraste cette immédiateté du geste par des chorégraphies plus mesurées par le son ou la parole, mais toujours débordantes en physicalité.