Francesca Piqueras

Iphigénie est une pièce singulière dans l’oeuvre de Racine, elle ne se passe pas dans le secret d’un palais, mais à l’extérieur, dans un camp militaire, sur une plage, près à la mer. Il s’agit d’un siège ; des semaines que les hommes attendent que le vent se lève, on peut donc imaginer leur état d’épuisement, leur inconfort et leur frustration, leur colère, leur faiblesse. Autant de conditions qui laissent le champ libre à un oracle cruel, porté par le fanatisme de quelques-uns, s’engouffrant dans la brèche créée par cette attente infinie, insupportable.

Dans Iphigénie, c’est Agamemnon qui est d’abord le sujet, c’est sur lui que porte l’expérience. Va-t-il ou non se plier aux Dieux qui lui demandent le meurtre de sa fille pour que le vent se lève, pour partir faire la guerre ? Une guerre pour la femme d’un autre…