Message d'avertissement

The subscription service is currently unavailable. Please try again later.
Affiche 2018

Pharenheit en chiffres : 16 équipes artistiques / 21 projets artistiques (spectacles, installations) / 32 représentations / 4 créations / 2 films / 1 installation vidéo-danse / 1 soirée de clôture / 11 partenaires au Havre / 5 partenaires sur le territoire normand

Créations : La Maladresse - Mylène Benoit (France) - solo de Célia Gondol / Votre Danse - Mylène Benoit (France) - création avec des amateurs / Dolldrums - Laure Delamotte-Legrand, en collaboration avec Julie Nioche (France) - installation / Remembrance 2 - Hervé Robbe (France) - film en 3 épisodes / Hymen hymne - Nina Santes (France) - pièce pour 5 interprètes

Pour cette 6e édition de Pharenheit, 21 projets artistiques bâtissent la programmation artistique du festival, avec la complicité renouvelée de 16 partenaires culturels au Havre et sur le territoire normand. Devenu incontournable pour les amateurs de danse, Pharenheit attire chaque année de nouveaux esprits curieux ayant soif d’aventures artistiques parfois insolites et inattendues, où chacun.e peut autant se rêver en roi-reine de la piste que se laisser emporter par l’éloge de la nature dans un temps ralenti !
Oui, il s’agit bien d’un éclectisme affirmé qui vous est proposé tout au long de ces deux semaines d’effervescence chorégraphique, où les écritures chorégraphiques déployées s’aventurent autant dans les champs performatifs, plastiques que musicaux.
La danse ne cesse de renouveler ses formes, interrogeant toujours les limites formelles de son art.

Cette 6e édition sera l’occasion d’inaugurer au Phare un nouveau gradin, plus confortable et d’une capacité de 131 places, financé par l’État, ainsi qu’un équipement scénique renouvelé, grâce au soutien de la région Normandie et de la Ville du Havre. Nous sommes heureuses de cet accompagnement renforcé de nos tutelles qui conforte notre capacité d’accueil.

Dans ces temps où s’exprime l’importance de la place de l’art dans nos vies dès le plus jeune âge, nous ne pouvons oublier la place indispensable des artistes à l’endroit de la création. À ce titre, Pharenheit s’engage, comme toujours, à « relier » pratique et regard de spectateur, participant ainsi à la construction des idées et du sens critique, indispensables à toute forme de démocratie.

Cette édition fait aussi la part belle aux projets participatifs que l’équipe du Phare et les artistes construisent avec un goût du sur-mesure affirmé, pour que l’« être ensemble » soit le reflet de nos singularités. Ainsi Mylène Benoit, notre artiste associée, exposera au MuMa les danses intimes de ce folklore contemporain travaillé avec vingt amateurs, tandis que Laure Delamotte-Legrand imprimera sa pellicule de présences travaillées qui fait le pari d’un éloge de la lenteur et du pouvoir de la douceur.
Une fois n’est pas coutume, la saveur du festival cette année, a particulièrement le goût du lâcher prise, de l’exploration d’un temps autre où la valeur de la communauté agit comme un révélateur de nos identités multiples.

Le succès du tarif unique à 5€ pour la majorité des spectacles au Havre la saison dernière, nous invite à renouveler l’expérience et l’enrichir cette année d’une incitation à rendre curieux les plus petits avec des places à 2,50€ pour les -12 ans.

Avec toutes les équipes partenaires du festival, au Havre et sur le territoire, nous vous espérons nombreux et nombreuses à partager ces moments de création que nous préparons intensément toute l’année avec les artistes.

Emmanuelle Vo Dinh et Solenne Racapé