Affiche 2017

Pharenheit en chiffres : 5e édition / 4 créations / 1 première en France / 15 équipes artistiques / 21 spectacles & installations / 2 films / 2 installations chorégraphiques / 1 concert de clôture / 9 lieux partenaires au Havre & 10 sur le territoire normand 

Créations : Simon says - Emmanuelle Vo-Dinh (France) - pièce pour 4 interprètes / Dance with dinausaurs - Léonard Rainis & Katell Hartereau (France) - pièce pour 6 interprètes / Tutuguri - Flora Detraz (France / Portugal) - solo / Remembrance - Hervé Robbe (France) - film

Première en France : A Taste of Poison - Patrick Bonté & Nicole Mossoux (Belgique) - pièce pour 5 interprètes

 

Pharenheit fête ses 5 années d’existence avec cette nouvelle édition 2017 !

Cette dynamique festivalière s’épanouit dans le partage des écritures contemporaines avec les publics, et dans une inscription territoriale qui permet une effervescence chorégraphique dont nos différents partenaires normands sont les complices et que nous remercions très chaleureusement. Un Centre chorégraphique national est un lieu pour la création qui permet le dialogue entre les uns et les autres. Ce dernier s’incarne particulièrement dans ce temps condensé du festival qui verra cette année 21 projets et 29 représentations se déployer sur 2 semaines. En privilégiant une diversité d’approches artistiques, nous vous proposons de faire également l’expérience de spectacles immersifs et de partager d’autres formes chorégraphiques dont le coeur reste éminemment sensible et poétique.

Sensibles, nous le sommes également dans ces temps si difficiles pour celles et ceux, déraciné-es, que nous côtoyons dans un sentiment d’impuissance tenace, tandis que d’autres formes de violence terrorisent sournoisement notre quotidien, et laminent nos possibilités à faire corps ensemble. Ces urgences infusent le travail des artistes, et portent au plateau des pièces engagées vers l’autre, pour l’autre, oeuvres poreuses aux paroles échangées... parfois debout, la nuit ! C’est à toutes celles et ceux qui se battent pour leur droit, leur dignité, et parfois leur vie, que nous dédions ce festival, avec une attention particulière à permettre la rencontre avec le plus grand nombre, puisque cette édition proposera un tarif unique à 5 euros pour chaque spectacle. Pharenheit se déploie à travers des présences artistiques démultipliées sur le territoire mais aussi dans les signes qu’il émet : si loin si proche... Nous sommes fiers de l’affiche de notre édition précédente, créée par Anette Lenz, lauréate cette année de The Society of Typographics Arts de Chicago (STA100) parmi les 100 meilleurs projets graphiques au monde. Elle est par ailleurs exposée actuellement à Séoul et à Moscou, prolongeant ainsi bien au-delà de la Normandie notre geste chorégraphique.

Chaque rencontre émane d’un désir et le premier d’entre eux est nécessairement guidé par la curiosité et la découverte. Nous espérons que vos envies rejoignent celles de notre équipe qui prépare toute l’année ce moment intense dans la vie du Phare pour que la danse rayonne en Normandie. Nous vous invitons à nous retrouver nombreux et nombreuses.

Emmanuelle Vo-Dinh & Solenne Racapé