Affiche ©Anette Lenz

Nous pourrions toi et moi subitement dépourvus de la moindre amitié entrer en conflit, peut-être allant jusqu’à nous entre-tuer sans doute pour tester sempiternellement les limites matérielles de nos pourtant déjà connues fragiles existences; nous ne le ferons pas tant que toi et moi serons les amis que nous sommes, entourés comme nous le sommes d’autres amis. Aussi nous nous retrouverons bientôt, peut-être en quelque anse merveilleuse, mais l’orage qui retentit derrière quelque falaise d’Etretat pourrait peut-être échancrer des murs de maisons.
-— Antoine Dufeu & Jonah Bokaer, accueillis en résidence au Phare en janvier 2015 pour Museum of nothing

Cette quatrième édition s’ouvre dans la perspective d’un nouveau maillage culturel qu’augure la grande Normandie, et avec la confiance renouvelée de nos tutelles pour poursuivre notre projet à la direction du Phare. Ces réjouissances s’articulent dans une période complexe pour la culture et ce, dans un contexte géopolitique européen et international qui exacerbe dangereusement les extrêmes, encourageant le repli et la peur. Pour toutes ces raisons, la pérennité du festival Pharenheit nous semble aujourd’hui essentielle, et ce au regard des trois premières éditions qui ont rencontré un public grandissant et toujours plus ouvert.

L’architecture de ce festival s’élabore avec la complicité de nos partenaires normands, dans un dialogue qui privilégie la rencontre des publics avec les artistes.

Cette année, nous ouvrirons le festival au Phare avec Alban Richard nouvellement nommé à la direction du Centre chorégraphique national de Caen en Normandie. Dans un double mouvement, nous y clôturerons cette quatrième édition qui marquera l’ouverture de son projet -plates-formes-.

Fort de son succès, le Cosmo-Bal retrouvera les festivalier-e-s au Siroco à Saint- Romain-de-Colbosc en partenariat avec la communauté de communes Caux-Estuaire.

Les artistes que nous accueillons ont traversé Le Phare ces derniers mois, en rencontrant des publics autour de leur création à venir, et en partageant avec eux des expériences sensibles. Ainsi, en présentant leurs oeuvres aujourd’hui, nous souhaitons prolonger la rencontre.

Nos désirs se portent à nouveau dans le partage d’une pluralité d’écritures chorégraphiques et vous pourrez découvrir au cours des deux semaines du festival treize équipes artistiques pour vingt-six représentations au Havre et sur le territoire normand.

Quatre générations de chorégraphes feront battre le coeur de cette quatrième édition et vous proposeront de dépasser… le bout du monde!!! Mais pour être sûr d’y parvenir, équipez-vous du PASSnheit*…

Nous vous souhaitons un bon festival !

— Emmanuelle Vo-Dinh & Solenne Racapé

*PASSnheit vous donne accès sur réservation à l’ensemble des spectacles et évènements se déroulant au Phare, au Tetris, au Théâtre des Bains-Douches et au MuMa ! Soit huit spectacles et un repas pour 45 € et un tarif préférentiel auprès de tous les autres lieux partenaires du festival.