Message d'avertissement

The subscription service is currently unavailable. Please try again later.
©Alain Scherer

Paré d’une coiffe démesurée, François Chaignaud, à mi-chemin entre danse et récital, nous entraîne dans un solo ponctué de métamorphoses hypnotiques. Pour ce faire, le chorégraphe et danseur a invité Romain Brau, couturier français installé à Anvers, à créer pour lui un costume monumental, inspiré par le theyyam, art sacré du Malabar.
Serpent merveilleux, divinité antique, cyborg-fashion… Sur une durée ramassée (35mn), la performance se déploie dans un espace confidentiel, qui renoue avec le format des dime museums (musées à dix centimes) américains des années 1900 et bouscule nos habitudes de spectateurs.